Testimonials

Citations

« Le choix fait par notre parti, celui de l’engagement pour le Mali, est le choix le plus difficile, car parsemé d’embûches. C’est celui de la vérité, de la dignité et de l’honneur qui ne s’accommodent mal avec la ruée sur les maroquins et les strapontins ministériels et autres postes administratifs »,

« Notre engagement, c’est pour le Mali. Ce n’est pas pour le confort personnel. En 2002, nous avons fait le choix pour le président ATT sans aucune forme de marchandages politiciens. On l’a fait à cette époque en croyant à la capacité de changement de notre allié politique et en estimant que le pays, et rien que le pays, sera porté au cœur de la gouvernance démocratique »,

« Nous serons intransigeants face au sort injuste fait au Mali, nous le resterons pour l’amour de notre pays qui souffre aujourd’hui de la mauvaise gouvernance. L’heure est grave : l’incompétence et l’incurie font aujourd’hui qu’avec tous les milliards de dollars, le train ne bougera pas. C’est structurel, c’est lié à la nature même de ce qu’il y a : ils ne peuvent pas », a averti le leader du RPM pour qui le régime a déjà échoué.

Pour le Mali

JCA : Ne craignez vous pas les manipulations des urnes ?

IBK : Nous sommes déterminés, cette fois et je le dis, en pesant mes mots, que nous ne laisserons pas faire n’importe quoi. Ça serait donc la catastrophe pour le Mali, si ce qui a cours, actuellement, devait perdurer cinq ans encore ! De cela, les patriotes maliens, ont, aujourd’hui, une conscience très claire.

Le peuple malien sait, désormais, faire la différence, entre la manipulation des foules que l’on peut appâter, de manière scandaleuse et par tous les moyens et des patriotes organisés, déterminés à barrer la route à toute imposture.

Et cela, vous aurez l’occasion de le constater dans le pays profond ; les populations sont mobilisées pour accompagner l’alternance. Mes amis et moi savons que la fraude se prépare ; que des menaces risquent d’altérer la bonne foi des militants ; que l’achat des consciences est programmé. Ce sont là, hélas des faits coutumiers dans le Mali d’aujourd’hui, où l’argent est en train de détruire les valeurs de la société.

Fraude

Le RPM rappelle que la démocratie et son socle – l’Etat de droit – exige le respect par chacun de l’autre et qu’également l’impunité ne doit pas être de règle quand la sanction peut jouer son rôle d’exemplarité et de garantie du droit d’autrui.

Impunité

Beaucoup de bruit (du Soprano au contre-alto) nous restons et nous resterons inébranlablement sereins, convaincus, alors là totalement de la très grande maturité de notre peuple qui regarde et écoute avec curiosité, amusement et parfois, agacement tout le concert actuel.

Nous avons choisi et fait le pari, encore une fois de la responsabilité.

Oui, nous sommes dans l’Opposition.

Oui, nous avons notre libre arbitre.

Oui, nous assumons nos analyses parfois iconoclastes.

Pour autant, nous ne sommes ni ne saurions jamais être des opposants débridés, pourfendeurs de tous et de tout.

Une opposition apaisée, responsable, de mesure observée mais d’exigence intellectuelle et politique rigoureuses

Opposition

II est vrai qu’aujourd’hui la plupart de nos pays souffrent d’un déficit réel de patriotisme qui se vit au quotidien par un net recul de l’esprit citoyen lequel se lit dans une totale absence de sens de la chose publique, la res publica, la République. Le cas du Mali est d’autant plus malheureux et regrettable qu’il n’en fut pas toujours ainsi.

 

Situationnisme