Ces rencontres du RPM avec les autres partis politiques de la place ont débuté il y a quelques semaines. La rencontre avec la Coalition des forces patriotiques (COFOP) ce samedi a eu lieu au siège du parti RAMATA PLUS, sis à Faladiè Sokoro.
Les échanges ont porté sur les questions politiques et institutionnelles, notamment la révision de la constitution du 25 février 1992.
Le président du RPM, le Dr Bokari TRETA, a justifié cette démarche par la volonté du Tisserand de sortir de l’impasse politique qui s’est emparée de l’arène politique nationale, depuis la présidentielle de juillet et août qui a porté Ibrahim Boubacar Keita à la tête du pays.
Après la COFOP, une forte délégation du Bureau politique national du RPM, conduite par le président du parti, le Dr Bokari TRETA, s’est rendue au siège du parti Alliance démocratique pour la paix (ADP-MALIBA). Cette visite s’inscrivait également dans la dynamique du dialogue politique enclenché par le RPM. Avec les responsables de l’ADP-Maliba, les deux parties ont évoqué les questions d’actualité précisément celles relatives aux réformes politiques et institutionnelles, l’accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus. Autrement dit, les échanges ont été dominés par la révision de la Constitution du 25 février 1992 que notre pays s’apprête à organiser très prochainement.

Source: Info-Matin